Prendre conscience que nous avons tous le pouvoir d’agir pour protéger notre planète est une chose ; agir pas à pas pour faire évoluer notre consommation vers plus d’écologie en est une autre. Mais imposer ses propres choix à sa famille, ses proches et ses amis est encore un niveau au dessus ! Et cette étape là, je ne l’ai clairement pas encore franchie. En commençant à faire changer mes habitudes il y a plusieurs mois, je ne pensais pas que chaque petit pas serait une exploration en dehors de ma zone de confort et de mes croyances limitantes. A chaque fois que je franchissais une étape et que je m’apercevais que, finalement, elle était totalement intégrée dans mon quotidien, j’étais très fière de moi en me disant, que, ce n’était pas si difficile ! Mais, pour chacune de ces étapes, j’étais plus ou moins la seule personne impactée dans l’histoire. Plus ou moins, car, oui, quand tu te lances dans le zéro déchet et qu’il faut que ton homme accepte que son linge ne sente plus le « propre » vu que ta lessive DIY n’a aucune odeur, il est forcément impliqué dans l’affaire.

D’ailleurs, quand tu te lances dans ce mode de vie, ton mari et tes gosses, ils ont un peu de mal avec l’histoire ! Alors, toi ton job c’est simplement de montrer l’exemple. De montrer qu’il peut y avoir des alternatives aux cotons jetables, aux bouteilles d’eau en plastique, et petit à petit tes enfants et ton homme sont sensibilisés et ils font leur propre chemin. Par exemple, nous n’achetons plus de bouteilles d’eau (enfin très rarement quand on a oublié nos gourdes par exemple). Du coup, c’est eau du robinet et gourdes à la maison. 


Noël est une période de l’année qui est vraiment magique, l’esprit de Noël, voir les enfants heureux et impatients, décorer le sapin en écoutant des chants de Noël  (Désolée Mariah pour le carnage qu’on fait sur ta chanson). Aussi, cette année, au vu de mes réflexions sur la consommation et l’écologie je me suis demandé comment j’allais aborder Noël cette année. Car oui, quand on essaie de réduire sa consommation et ses déchets, je peux t’assurer que Noël est un défi incroyable !

Je t’explique point par point pourquoi, cette année, à la maison notre Noël se sera ni minimaliste, ni zéro déchet.

 

S’il est assez simple de montrer l’exemple et de convertir petit pas après pas, sa proche famille et certains de ses amis qui ont cette sensibilité à l’écologie. Clairement, l’affaire devient tout de suite plus complexe avec certaines personnes et à certains moments de l’année. Noël est à mon sens une des périodes les plus difficile pour être écolo. Et oui, Noël, est un gage de chiffre d’affaires énorme pour les commerçants du monde entier. Alors quand il s’agit de gérer Noël en mode Zéro déchet ça commence à se gâter ! Nous sommes rattrapés par les codes sociaux et les traditions consuméristes (c’est pas pour rien si Coca a inventé le Père Noël, le gros malin). 

Voici les différents aspects de Noël que je ne gèrerai pas en mode zéro déchet cette année : 

Les cadeaux

 

Pour ma part, il y a encore une (plusieurs) choses que je me sens encore incapable d’accomplir dans ce mode de vie, c’est d’imposer mes convictions aux autres. Et Noël est typiquement l’exemple parfait ! Je m’explique : si tu suis un peu le mouvement zéro déchet et minimalisme, la théorie voudrait que tu offres à tes proches pour Noël des cadeaux de seconde main, ou bien des cadeaux que tu as fabriqué toi-même. La tradition ZD (zéro déchet pour les intimes) voudrait que tu n’achètes pas de décoration de Noël made in China pour ton sapin et que les magasins ACTION ou autre GIFI soient interdit de territoire ! Oui mais voilà, je ne suis pas une ZD, ni une minimaliste accomplie (plutôt une supercherie) j’aime faire plaisir à mes enfants, et à mes proches à Noël, je n’ai pas envie de leur imposer un truc d’occasion alors que moi-même je commence à peine à accepter l’idée qu’acheter neuf n’est pas « éthicologique ». Je n’ai pas envie de leur imposer mon talent fou pour fabriquer des trucs et je préfère leur acheter des trucs neufs et bien emballés dans du papier cadeau en papier. Du coup, pour éviter les objets d’occasion, j’essaie d’offrir des cadeaux immatériels comme des places de concert ou un cours de pâtisserie. Mais les cadeaux d’occaz, non c’est pas encore pour moi. Cela impliquerait qu’il faille expliquer sa démarche bien en amont de Noël afin de faire comprendre et accepter la chose à ses proches. Et cela, je ne m’en sens pas encore prête.

Dans le zéro déchet / minimalisme, Noël rime aussi avec furokoshi, c’est un art japonais qui consiste à emballer ses cadeaux dans des étoffes de tissus. Je trouve ça beau et très sympa mais cela implique d’acheter du tissu, de le couper et de le coudre à la bonne taille et enfin d’emballer joliment ton cadeau DIY ou seconde main. Trop de travail pour moi ! Alors ça, non !! Mais ceux qui ont déjà commandé des cadeaux emballés sur Amazon, vous savez que les paquets sont de jolis sachets en tissu qu’on peut récupérer et réutiliser, pratique mais absolument éthique !

Le sapin

Et puis le sapin, alors VRAI sapin ou FAUX sapin ? Moi j’adore les vrais sapins, mais tu vois la déforestation c’est pas bien, et puis les insecticides ça tue les insectes. Et en plus, les vrais sapins viennent de loin alors il y a le transport. Du coup je choisis plutôt un faux sapin ? No way, c’est fabriqué en Chine dans des conditions de travail déplorables par des enfants. C’est bourré de produits chimiques perturbateurs endocriniens. Bouuuuuuu le dilemne ! Ici, cette année, on a ressortir notre faux sapins qui a plus de 20 ans et on est content. On a ressorti les décos de l’année dernière et on a fabriqué quelques boules nous-même.

Le calendrier de l’Avent

Le Noël ZD / minimaliste c’est aussi le calendrier de l’avent que tu es sensé fabriquer toi-même avec de la récup et que devrais tu remplir avec des cadeaux immatériels du genre, « Bon pour un gros câlins », « Bon pour préparer des cookies », « Bon pour aller à la piscine », donc EXIT le calendrier de l’avent Kinder ou LEGO, OUI au fait-main ! Même si je trouve l’idée géniale et que je m’en suis pas mal inspirée cette année pour Elise après avoir couru sans succès tout Montauban pour lui trouver le calendrier de l’avent Atchimals, j’ai dû me résoudre à lui faire un calendrier moi-même avec une douzaine d’œufs Atchimals et quelques « Bons pour », et des restes de chocolats de Pâques pour terminer toutes les cases. Et bien, je dois vous avouer que j’étais pas méga fière de ce calendrier DIY, et pour éviter d’avoir une crise de l’Enfant Reine, j’ai acheté le calendrier Kinder en plus lol ! Sachant que sa sœur a eu celui de Sephora. Et bien au final, Elise adore son calendrier DIY par maman ! Mais Claire aime aussi énormément son calendrier Sephora. Et puis, les calendriers de l’avent ça existait pas à l’époque et ça allait bien pour nous ! Alors à quoi ça sert en fait ce truc hormis pour vendre encore plus de chocolat sur-emballés ? Bref, cette année je remet vraiment en cause tous les aspects du calendrier de l’avent, mais ça rend les enfants si heureux !!! Dois-je les priver de ce petit moment de joie tous les jours en décembre ? Je n’ai pas la réponse, et parfois j’aimerais bien me poser ZQ (zéro question pour les intimes) et aller leur acheter leur calendrier industriel comme tout le monde en me disant que c’est parfait !! 

Le réveillon

Et enfin, arrive le Jour J ! Le jour où il faut préparer le repas, choisir ce qu’on va manger, faire les courses, sortir la vaisselle, décorer la table. Je n’ose même pas imaginer ce que cela doit être en mode ZD ! Faire toutes ces courses au marché avec ses sacs à vracs et ses Tupperware pour la viande et le fromage. Oublier la mise en bouche et les petits fours Picard (double sur-emballage). Oublier la déco de table et les assiettes jetables de Gifi. Oublier les serviettes en papier. Tout préparer soi-même avec des produits de bases achetés bio, local et en vrac si possible. Sortir nappe et serviette en tissu, assiettes en dur, verres à apéro, verre à eau, verre à vin, verres à champ’ en verre ! Penser à la vaisselle (au savon de Marseille, parce que le liquide vaisselle c’est emballé, c’est mal) Et puis, imaginer un menu de fête végétarien parce que la viande c’est pas écolo. Préparer une belle bûche ZD sans lactose ni gluten qui soit instagramable. Essayer d’imaginer un repas minimaliste, sinon c’est pas drôle ! Pfiouuuu, j’y avais pas encore vraiment pensé mais là non, je dit STOP !! 

Oui, j’ai envie de protéger ma planète et de faire ce que je peux au quotidien pour réduire mes déchets. Oui, j’essaie de sensibiliser mes proches et mes lecteurs aux gestes qui, si nous les faisons tous, vont peut-être pouvoir changer quelque chose. Mais Noël !!! Trop compliqué, trop de choses, trop de personnes à convaincre, trop difficile. Promis je boirais de l’eau du robinet … euh non en fait puisque je vais au Maroc et que je risque une belle tourista). 

Mais en tout cas, profitez-en, soyez heureux, faite ce qui vous plaira, ne culpabilisez pas car tout est parfait. 

unsplash-logoElement5 Digit

%d blogueurs aiment cette page :