Quand je me suis mise à vouloir réduire mes déchets, j’ai commencé par la salle de bain. C’est ce qui m’a paru le plus simple à mettre en place et je crois que c’est là où ma démarche est la plus aboutie. Je n’ai pas encore supprimé la poubelle car mari et enfants en ont encore besoin. Mais pour moi, je suis plutôt fière du résultat, il y a encore des choses que je n’ai pas mise en place car je veux terminer tous les produits que j’ai mais je vais vous expliquer comment je prends soin de moi au quotidien.

Avant de démarrer, vous pouvez lire le premier article que j’ai consacré à la salle de bain zéro déchet en 4 étapes.

Pour ne rien oublier, je vous propose de faire les choses dans l’ordre, c’est à dire de la tête aux pieds ! C’est parti !

Les cheveux

Pour laver mes cheveux, je vais bientôt utiliser un shampoing solide que j’ai fait moi-même lors d’un atelier. C’est assez simple à réaliser et très économique. L’avantage de la fabrication mais c’est qu’on peut faire à peu près comme on veut. On peut utiliser les huiles essentielles, les huiles végétales et les poudres qui vont convenir le mieux à nos cheveux. Alors même si au départ le résultat ne vous parait pas vraiment concluant, je vous conseille de persévérer jusqu’à trouver la recette idéale pour vous. Vous pouvez aussi parfaitement réaliser des recettes spécifiques pour vos enfants (sans huiles essentielles si ils sont petits) ou votre mari. Comme ça, chacun a son shampoing sur-mesure.

Sur cet article, vous avez un guide pratique et hyper complet pour composer votre shampoing solide vous-même en fonction de vos cheveux. Je vous conseille de prendre le temps de le lire avant de vous lancer.

Recette du shampoing solide maison :

  • 50grs de tensioactifs SCI
  • 15grs d’huile végétale (on a mis de l’huile de coco et de l’huile d’argan)
  • 10grs d’eau
  • 25grs de poudes d’amla
  • Faire fondre le tout au bain-marie
  • 20gouttes d’huile essentielle (on a mis ylang ylang et tea tree)
  • Mélanger bien jusqu’à obtenir une pâte homogène
  • Mettre la pâte dans un moule en silicone (ici on a récupérer un moule à cannelé trouvé dans la rue, mais vous pouvez vous amusez sur les formes surtout pour les enfants)
  • Une fois la forme du shampoing moulée, démouler le shampoing et laisser sécher à l’air libre pendant 24 à 48 heures.

Pour les soins des cheveux je fais parfois des masques à l’huile végétale d’argan ou de coco en fonction de ce que j’ai sous la main. Je fabrique aussi un spray fortifiant à base de gel d’aloé véra, d’huile essentielle d’ylang-ylang et de glycerine végétale. et après le shampoing, et essorage des cheveux je met 2 gouttes d’huile d’argan et de gel d’aloe vera et je peigne avec un peigne en bois. Je n’ai plus de sèche-cheveux et je n’en ai pas racheté car c’est inutile pour moi. (quand je pense qu’avant je ne pouvais pas partir 2 jours sans le prendre, j’ai fait du chemin depuis ha ha ha).

peigne et brosse en bois pour les cheveux

Pour résumé au niveau des produits pour les cheveux j’utilise :

  • Shampoing solide
  • Gel d’aloe véra
  • Huile d’argan
  • Huile de coco en masque
  • Huile essentielle d’ylang-ylang

Le visage

Sur le visage, j’ai également beaucoup simplifier ma routine. Le matin, j’utilise une éponge konjak et de l’eau sous la douche pour nettoyer mon visage en douceur.
Ensuite, j’applique une goutte de gel d’aloé véra et une gouttes d’huile d’argan. Je passe ensuite au maquillage très simple mais je ne vais pas m’étaler sur le sujet du maquillage aujourd’hui.
Le soir, pour le démaquillage c’est huile de coco avec une lingette lavable en éponge DIY avec une vieille serviette. Une goutte de gel d’aloé vera et une crème multi-usages Egyptian magic de chez Sephora. Je pourrais largement remplacer cette crème par n’importe quelle huile végétale. Parfois je mélange de la poudre exfoliante (encore un produit Sephora à terminer) à mon huile de coco pour faire un gommage. Je ne me fais jamais de masque.

Les dents

Je suis passé à la brosse à dent en bambou est c’est très agréable. Le bambou est compostable et permet d’éviter le plastique. Une fois que la brosse est usée je casse l’embout qui contient les poils, je jette les poils et je composte le manche.
Pour le dentifrice, je suis passée il y a peu à la poudre de dentifrice de chez Comme Avant et je suis super contente.

dentifrice en poudre comme avant et brosse à dent en bambou compostable
dentifrice en poudre Comme Avant et brosse à dent en bambou compostable

Le déodorant

Je fabrique moi-même mon déodorant. La recette est simplissime et ne prends que 3 minutes.

  • Du gel d’aloé véra (assez pour remplir au 3/4 votre contenant)
  • 10 gouttes d’huile essentielle de palmarosa
  • 5 gouttes d’huile essentielle de tea-tree
  • 1/2 cc de bicarbonate de soude (pas trop sinon ça blanchi)
  • La prochaine fois j’ajouterai 1/2 cc de fécule de maïs pour voir si ça absorbe

Et voilà ! Moi qui pensais que c’était hyper compliqué de fabriquer ses produits de beauté, je me suis bien trompée. Et en plus, au bout d’un moment, quand vous voulez tester une recette, vous avez très souvent tous les ingrédients car c’est toujours la même chose. Des huiles végétales, quelques gouttes d’huile essentielle, du bicarbonate de soude et vous avez des dizaines de produits que vous pouvez vous faire.

Le corps

Pour me laver le corps, c’est le savon de Marseille tout simplement. J’achète le savon de Marseille en vrac sans emballage en barre de 1800 grammes et je m’en sers pour plein de trucs dans la maison.

J’ai investi dans un rasoir de sécurité pour arrêter les rasoirs jetables en plastique et avec l’expérience, je ne me coupe presque plus. J’avais trouvé un lot de 100 lames de rechange sur Amazon à moins de 10€, et j’en ai pour quelques années je pense.

Parfois je me parfume et j’utilise des parfums avec une seule fleur. Ici le patchouli, mais l’été j’adore le tiaré. Je les choisis en magasin bio.

Pour les ongles, je n’utilise plus de vernis à ongle. J’ai un coupe-ongle comme tout le monde et je pense investir dans une lime en verre quand j’aurai terminé mes limes en carton.

Pour gérer ses règles en mode zéro déchet, il y a la cup, et les culottes de règles FEMPO, sans nanoparticules pour un confort immense.

Voilà, je pense avoir fait le tour de ma salle de bain zéro déchet. La clé pour moi c’est vraiment de simplifier au maximum et d’avoir peu de produits mais qui servent pour beaucoup de d’usages. Par exemple le gel d’aloé véra est un incontournable pour mon visage, mes cheveux, mais aussi pour fabriquer mon déodorant, mon spray capillaire, pour hydrater mes jambes après le rasage ou après le soleil. Pour choisir votre gel d’aloé véra, je vous conseille de le prendre bio et le plus pur possible. Personnellement, je me le fait livrer directement de chez un producteur de Fuerte Aventura (contactez-moi pour plus d’info). Pour les huiles végétales, c’est pareil, il suffit d’une ou 2 bonnes huiles végétales pour le corps, le visage, les cheveux et les produits fait-maison. J’utilise le jojoba, l’argan, ou le millepertuis. Pour le démaquillage j’utilise l’huile de coco parce que j’adore l’odeur, mais vous pouvez vous démaquiller avec n’importe quelle huile végétale. Et par exemple, pour l’huile d’argan ou de sésame, je me sers directement dans la grosse bouteille qui est dans ma cuisine.

Ma trousse de toilette

  • Huile de coco
  • Huile d’argan ou huile de millepertuis ou de jojoba
  • Huile essentielle de tea-tree, de palmarosa et d’ylang-ylang
  • Shampoing solide
  • Savon de Marseille
  • Gel d’aloé véra
  • Dentifrice en poudre (je pense tester une recette DIY)
  • Maquillage : je fait au plus simple avec 5 produits seulement.
  • Un parfum

Pour les produits durables de la salle de bain :

  • Brosse et peigne à cheveux en bois
  • Rasoir de sécurité
  • Brosse à dent en bambou
  • Eponge konjak
  • Lingettes lavables
  • Lime à ongle en verre
  • Cup et culotte de règle

Vous voyez, c’est très réduit comme trousse de toilette et en plus d’avoir maintenant de beaux cheveux et une très belle peau, la simplicité permet aussi de faire de belles économies en réduisant considérablement les passages à la pharmacie. Et puis, si j’ai envie de tester un nouveau produit, je fais quelques recherches sur internet pour trouver des recettes DIY.

Si cet article vous plait, n’hésitez pas à le partager et à faire profiter votre entourage.

%d blogueurs aiment cette page :