Partie 2 > donner
Lire la première partie : vendre

2 /DONNER

Lorsqu’on a épuisé toutes les possibilités pour vendre ses objets, il reste encore la possibilité de donner. Pour moi, donner était le geste ultime à réaliser. J’étais bien trop accroché à mes objets pour les donner à n’importe qui dans un geste totalement désintérressé. Il m’a pourtant fallu du temps pour comprendre que donner, sans rien attendre en retour, est la solution la plus efficace pour désencombrer efficacement sa maison.

Il existe plusieurs manières et possibilités de donner, en voici quelques unes et ce que j’en pense.

La méthode numérique

Il existe une formidable application qui s’appelle GEEV, c’est une plateforme où l’on peut donner ses objets. On les propose au don, et ensuite, cela se passe exactement comme sur le bon coin.La personne intéressée te contacte, te donne rendez-vous et tu lui donnes l’objet contre un simple merci. J’adore l’idée du don et c’est pour cela que j’aime cette appli. Cependant, il s’agit de donner un seul objet à la fois. Il faut créer l’annonce, répondre aux messages, prendre rendez-vous, éventuellement se déplacer. Bref, tout cela demande de l’énergie et du temps. Or, lorsqu’on est en phase de désencombrement, mieux vaut donner en masse ses objets. Car, en mettant des objets de côtés pour les donner ou les vendre un à un, on va seulement les déplacer d’un endroit à un autre de la maison en attendant de les vendre. Et là, c’est plus la peine de parler de désencombrement !

Le don à la famille ou aux amis

Personnellement, après avoir vidé ma maison, c’est LE geste le plus adapté au désencombrement. Lorsqu’on donne les vêtements, les jouets ou les livres de ses enfants aux neveux, nièces, ou à la voisine, généralement, on ressent de la joie à faire plaisir et c’est toujours un sentiment positif de voir que ta nièce porte les tenues de tes filles. Ça rappelle des souvenirs et j’aime beaucoup ressentir ce sentiment.

Par exemple, lorsque j’ai trier mes livres, j’ai commencé par trier et garder les livres que je voulais. Ensuite, parmi les livres que je ne voulais plus, j’ai pensé à des personnes autour de moi qui aiment lire. Cela tombe bien, je connais un homme et une femme qui aiment lire. J’ai donc fait une sélection des livres que je voulais donner à mon amiE et un autre tas pour mon beau-père. Pour les livres des enfants des aussi procéder de la même manière. Nous avons réalisé la sélection avec les enfants afin qu’elles puissent garder tous les livres qui leur procuraient de la joie. Ensuite, une fois le choix établi, nous avons fait une sélection des meilleurs livres pour mes 3 nièces. Les livres restants, eux sont partis via un autre canal.

Le don à une recyclerie ou à Emmaüs

Pour finir, il reste cette dernière solution pour terminer le travail de désencombrement de la maison. Donner ses objets à une recyclerie ou à Emmaüs permet tout d’abord de donner une nouvelle vie à des objets, des meubles, des vêtements, des livres, … Dans ces associations il y a d’un côté le personnel de l’association qui va récupérer, trier et traiter les objets à mettre à la vente, ces personnes sont souvent dans des situations de précarité, en leur apportant nos affaires, cela crée de l’emploi. Il y a ensuite, les personnes qui achètent à bas prix nos objets et qui sont content de pouvoir donner une nouvelle vie à un objet.

Personnellement, j’amène mes objets à la recyclerie qui est accolée à la déchetterie de ma ville. Il y a donc un tri qui est fait, et les objets “invendables” sont triés pour être recyclés. Ainsi rien ne se perd. Tout se transforme.

La mise à disposition dans la rue

Je vis dans un village et devant ma porte, il y a au moins 2 ou 3000 voitures qui passe chaque jour. Il m’arrive parfois de déposer près des conteneurs à poubelles en face de chez moi des objets dont je souhaite me débarrasser. Mais attention, je ne le fait pas n’importe comment car il est hors de question que je transforme le local poubelle en déchetterie. Tout d’abord, j’attends qu’il fasse beau et je privilégie le week-end ! Ensuite, je choisis des objets plutôt imposants et colorés visibles depuis la route. Je dispose les objets joliment pour bien montrer qu’ils sont là pour celui qui en voudra. Et je ne met que un ou 2 objets à la fois. Enfin, je surveille ce qu’il se passe. Si je constate que l’objet est toujours là une fois que la nuit arrive, je rentre l’objet chez moi (mais cela ne m’est jamais arrivé !) Ainsi, j’ai déjà déposé des cartables (en septembre), un bureau en plastique, des jolies bouteilles en verre, un pot et un réducteur de toilette pour bébé.

Le travail de désencombrement n’est déjà pas un acte simple car il implique de devoir lâcher-prise avec les objets que nous possédons. Mais, selon moi, il est important de penser à la seconde vie de nos objets. C’est important à la fois pour des raisons écologiques mais aussi pour une raison éthique. Quand on trie et que l’on se rend compte de TOUT ce que l’on a accumulé en quelques années, cela nous renvoie souvent à notre posture en tant que consommateur. Une fois que l’on a désencombrer sa maison, notre rapport aux objets et à la fast-consommation évolue. On réfléchi plus avant d’acheter. On se demande si cet objet va nous être vraiment utile au quotidien ou bien si il finira dans un jour proche dans un tas de choses dont on ne veut plus.

La check-list post-désencombrement :

Lorsque le tri de vos affaires est terminé : 

  • Rangez ce que vous voulez garder.
  • Pour chaque catégorie d’objets : occupez-vous de ce que vous voulez donner et faites des tas : à donner à untel et à untel.
  • Faites un tas pour ce que vous allez donner à une association
  • Mettez de côté les objets cassés et en trop mauvais état
  • Débarrassez-vous de ces affaires le plus vite possible ! Ne commencez pas à remettre à plus tard le fait de donner à quelqu’un sinon, vous n’aurez rien désencombré.
  • Faites-le d’autant plus vite que votre famille est du genre à refaire un tri dans vos affaires. “Ha et ça, pourquoi tu le jettes ? on pourra peut-être s’en resservir !”. 

 Le travail de désencombrement ne sera réellement terminé que lorsque tous les objets inutiles auront disparus de chez vous ! Faites-le le plus vite possible pour ressentir la joie que procure le désencombrement. 

Enfin, vous pourrez démarrer votre nouvelle vie dans le calme et la sérénité d’une maison épurée et vite rangée.

J’espère que ces 2 articles vous auront plu et surtout, n’hésitez pas à me dire comment vous faites en commentaire.

Je vous souhaite une belle vie. 

%d blogueurs aiment cette page :