Après mon article sur ma salle de bain zéro déchet, je voudrais maintenant vous parler de la salle de bain avec un angle de vue minimaliste.

Avant de prendre conscience de tout ça (l’écologie, la simplicité,…), ma salle de bain était une petite pharmacie. J’avais un produit pour tout type de problème. L’eczéma d’Elise, une crème de jour, une de nuit, des masques, une crème pour le corps en été, une autre pour le corps en hiver, un spray à mettre avant le maquillage, crème pour les mains, sans compter le maquillage… il me fallait pas moins de 4 produits différents pour prendre ma douche ! Et c’était pire encore quand les enfants étaient petites avec les fesses rouges, la peau sèche, le visage, les cheveux, un vrai casse-tête.

Aujourd’hui, mes produits de salle de bain rentrent tous dans une petite boîte et j’ai tout ce qu’il me faut. Dans cet article je vous propose quelques conseils pour avoir une salle de bain minimaliste.

démaquillage naturel, minimaliste et zéro déchet
démaquillage en mode minimaliste et zéro déchet

Penser multi-usages

Pour rendre minimaliste sa salle de bain, le secret est de trouver les produits qui auront de multiples usages. En effet, avec des produits simples et de base, il est possible d’avoir tout le nécessaire avec seulement quelques basiques.

Ainsi, avec un savon de Marseille, je me lave le corps, les mains et les dents. Avec un gel d’aloé véra, j’hydrate mon visage, mes cheveux, je soigne mes coups de soleil, mes boutons, mes cicatrices et j’apaise le feu du rasoir. Pour prendre soin de ma peau, une huile végétale d’argan, de millepertuis ou de jojoba que j’utilise matin et soir. Je peux utiliser les huiles végétales pour me démaquiller (coco), pour hydrater et parfumer ma peau (monoï), pour faire des bains d’huile avec mes cheveux. Et voilà. Au quotidien, seulement 3 produits me suffisent pour prendre soin de moi. J’ajoute un shampoing solide, une brosse à dents en bambou et le tour est joué.

Pour rendre votre salle de bain minimalistes, trouvez les produits qui vous conviennent le mieux et qui peuvent avoir de multiples usages. Ainsi vous aurez moins de produits et vous commencerez à minimaliser votre salle de bain.

Du bonheur by Céline

Des produits de qualité

Dans ma démarche vers le minimalisme, j’ai voulu avoir de beaux objets réutilisables, solides, fabriqués dans des matières nobles. J’ai donc remplacé mon vieux peigne en plastique abîmé par un joli peigne en bois et une brosse en bois également. J’ai investit environ 40€ dans un rasoir de sécurité pour éviter les rasoirs en plastique jetable.

rasoir de sécurité, durable, zéro déchet
rasoir de sécurité durable

Être minimaliste, c’est aussi faire le choix des belles matières, des couleurs sobres et naturelles. Aimer les objets que l’on possède et en prendre soin pour les garder le plus longtemps possible. Pour moi, posséder le minimum mais de belle facture, c’est la différence avec la société de consommation où on jette des produits fabriqués spécialement conçus pour casser rapidement et pour être vite remplacés.

Le minimalisme, c’est une forme de luxe car il s’agit de se procurer de beaux objets.

Arrêter de sur-consommer

Pour la salle de bain, il est très tentant d’acheter les nouveautés, de tester de nouveaux parfums, de nouveaux maquillages. La salle de bain est un temple pour les marques. Avez-vous déjà remarqué tous les flacons disposés autour de votre douche ou de votre baignoire ? Combien de shampoing sont posés là ? Combien en utilisez-vous régulièrement ? Et combien en laissez-vous tomber au bout de quelques lavages ? En plus, je trouve que tous ces produits créés de la pollution visuelle dans la salle de bain. Trop de couleur, trop de mots, de marques, d’instructions. En ayant seulement des produits simples, votre regard est apaisé, vous pouvez profiter de cet instant précieux rien que pour vous (exit de votre inconscient Bioderma, L’oréal, Signal et autres marques qui envahissent votre vue et votre cerveau l’air de rien)

Pour éviter d’être tenté, je vous conseille simplement de ne plus aller dans les rayons beauté des supermarchés. Eviter les boutiques de maquillage et de beauté, c’est la tentation assurée et donc, les craquages. Une clé pour minimaliser sa salle de bain : arrêter de se laisser tenter !

Personnellement, le plus difficile pour moi est le changement de saison. Car au passage à l’été, j’aime l’odeur du monoï plus que tout ! Je craque toujours sur un parfum et une huile à l’odeur de la fleur de Tahiti. Et puis, lorsque le soleil est là, l’huile végétale que j’utilise pour le visage ne convient plus, j’ai la peau qui « frit » au soleil. J’achète alors une crème de jour et un écran total pour protéger ma peau. Je fais en sorte d’aller au bout de la crème avant de repasser à l’huile végétale lorsque les vacances sont terminées. Ce moment de l’année n’est pas très minimaliste, mais tout va bien ! Réduire ses produits dans la salle de bain est un long chemin qui demande de la bienveillance avec soi-même.

Trier

Enfin, dernier conseil pour n’avoir plus que le minimum dans sa salle de bain : le tri. Mais alors là, je vous propose de réaliser un tri drastique.

  1. Jeter tous les produits périmés
  2. Jeter (ou donner) tous les produits ouverts et non utilisés depuis 6 mois
  3. Trier le maquillage au strict minimum : les make-up pour tous les jours, le make-up que vous utilisez vraiment lorsque vous sortez et éventuellement, un mascara waterproof. Jetez tout le reste ! Les vieilles éponges, les vieux pinceaux, … lâchez-vous, vous n’y verrai que du feu.
  4. Jetez tous les échantillons. Tous ! Vous n’en avez pas besoin. Jetez les « au cas où » je prends l’avion. Car avec votre shampoing solide, votre savon de Marseille, plus besoin de s’embêter avec la contenance limitée à 100ml pour passer le contrôle. Et surtout, quand vous allez à l’hôtel, laissez les mini produits là où ils sont ! Ne les emportez pas en souvenir car vous ne les utiliserez jamais. Et chez Séphora, REFUSEZ les échantillons.

Mon bilan

Le bilan de ces changements que j’apporte dans ma salle de bain est plutôt positif. Découvrir qu’on peut faire simple, rapide, moins toxique, plus écologique et plus économique. Et puis gagner du temps, je crois que douche + maquillage + habillage ne me prennent pas plus de 20 minutes maintenant, et sans me presser ! Ah oui, j’ai aussi simplifié mon dressing, du coup, je choisis mes fringues en 2 minutes maintenant.

Economies

Il faut le dire, les produits de beauté en pharmacie coûtent plutôt cher. Je me souviens que ma crème de jour me coûtait aux alentours de 28 Euros et que toutes les crèmes que j’achetais pour les enfants étaient en moyenne à 12 balles. Et quand je pense à tout ce que l’on me faisait acheter, je devais avoir un budget de parapharmacie de 50 Euros par mois environ.

Aujourd’hui, j’ai 2 huiles végétales à moins de 10€ le pot et qui me servent pour tout ! Démaquillage, crème de jour, de nuit, corps, bobos, eczéma, cheveux, et même dentifrice (l’huile de coco est anti-bactérienne, on peut l’utiliser pour se laver les dents). Avec ces 2 pots d’huile, ce qui me coûte le plus cher c’est le gel d’aloé véra. Le savon de Marseille me coûte 10 Euros les 1800 grs et j’achète de temps en temps des huiles essentielles ainsi que mes brosses à dents en bambou. Mais c’est tout. En y refléchissant, je pense que mon budget est passé à environ 15 – 25 Euros par mois car les produits durent très longtemps..

Liberté

La liberté, c’est ce que j’ai la sensation de ME retrouver un peu plus chaque jour avec toute cette démarche. Avant je pensais sincèrement, qu’il me fallait un produit pour tout ! Et dès que j’avais un truc de travers sans avoir le produit adéquat je filais direct à la pharmacie pour m’équiper. Le bobo passait en 3 jours et la crème pourrissait dans un tiroir. Aujourd’hui je dispose de quelques huiles essentielles de base qui me permettent de tout soigner ! Un bouton de fièvre, des courbatures, des contractures, un petit rhume, des poux à l’école, une peau qui gratte, j’ai tout ce qu’il me faut et je peux concocter des remèdes très simples avec ce que j’ai à la maison. C’est cette idée de pouvoir quasiment tout soigner avec quelques produits de base qui me procure de la liberté.

Ne plus me sentir obligée d’acheter tous ces produits, cela peut paraître étrange, mais cela brise les chaînes qui nous lient à notre carte bleue. Je ressens ce sentiment de liberté de plus en plus fortement maintenant que je me libère des diktats de la consommation. C’est difficile à expliquer car, avant quand j’étais une consommatrice je n’avais pas conscience de ces chaines invisibles. Vous voyez Julie Roberts dans cette publicité pour un parfum. Elle est reliée à des chaines et porte une robe blanche alors que tout le monde est en noir. C’est exactement ce que je ressens en m’étant libérée de ma condition d’acheteuse. Aujourd’hui je sens que j’ai le choix d’acheter ou non. Et quand je décide que je n’achèterai pas ce produit, au lieu de me sentir frustrée ou empêchée, je me sens libre !

Récapitulatif de mes essentiels de la salle de bain :

Les produits :

  • Huiles de coco
  • Huiles d’argan ou de millepertuis ou de jojoba (une seule suffit)
  • Savon de Marseille
  • Savon d’Alep pour le corps si vous avez la peau sensible
  • Gel d’Aloe Vera
  • 5 produits de maquillage + pinceaux
  • Huile essentielle de palmarosa (pour fabriquer mon déo)
  • Shampoing solide (fait maison)

Les accessoires :

  • Peigne en bois, une brosse
  • Rasoir de sécurité
  • Éponge konjac pour le visage
  • Coton lavables

%d blogueurs aiment cette page :