7 raisons de manger moins de viande

7 raisons de manger moins de viande

Je préfère ne pas garder le secret et vous prévenir tout de suite, je ne suis pas végétarienne. J’aime (de moins en moins) la viande et j’en consomme encore (un peu). Peut-être que dans les mois ou les années futures je serai végétarienne, mais en tout cas, ce n’est pas le cas actuellement. En commençant l’écriture de cet article, je me rends compte que je touche là à un sujet sensible pour les 2 côtés et je comprends tout à fait chacun d’entre vous car, moi-même, je suis une hésitante, je n’ai pas encore choisi mon camp ! Je vous parlerai peut-être de mon hésitation un jour, mais aujourd’hui, j’aimerais vous donner 7 raisons de réduire (ou arrêter) de consommer de la viande.

Depuis environ 2 ans à la maison, les plats de viande se font plutôt rare. Je pense que nous avons réduit notre consommation de viande de 80% en 2 ans. Lorsque je cuisine pour ma famille tous les soirs de semaine il n’y a pas de viande à table, mais il nous arrive d’ouvrir une bonne boîte de pâté maison de temps en temps. Je mange parfois de la viande quand je suis à l’extérieur, dans ma famille, chez des amis ou au restaurant, mais j’y tiens de moins en moins et nous nous en passons très bien.

Voici les 7 raisons qui nous ont poussé, moi et ma famille, à diminuer de 80% notre consommation de viande

1 / L’environnement

Nous le savons aujourd’hui, produire de la viande ou du poisson a de graves conséquences sur la santé de la planète. Réchauffement climatique, dégradation des terres, pollution de l’atmosphère, pollution des eaux, et diminution de la biodiversité sont autant de méfaits sur la planète. La production de viande serait responsable de 18% des émissions de gaz à effet de serre. Ce qui est plus que les émissions de gaz générées par les transports. Si le monde continue à consommer de la viande comme il le fait aujourd’hui, la situation du climat pourrait devenir catastrophique en 2050. Ainsi, si nous voulons stopper ce phénomène, il faudrait que notre monde occidental réduise de 90 % sa consommation de viande.

2 / Qui de la poule ou de l’oeuf ?

Concernant la production de viande, il y a quand même des informations qui me paraissent aberrantes. Par exemple, savez-vous que pour produire 1 kilo de bœuf, il faut produire 16 kilos de céréales ? Pour produire 1 kilo de volaille ou d’œuf, il faut 5 kilos de céréales. Je ne suis pas spécialiste hein, mais dans ma logique, je me dis qu’il vaut mieux manger directement les céréales plutôt que de manger la viande qui a mangé les céréales. Enfin, vous voyez quoi !?

3 / La pêche

A la maison, on a aussi bien réduit le poisson. D’une part parce que j’ai du mal à le cuisiner mais aussi parce que je n’y comprends rien du tout. Entre les poissons d’élevage nourris aux antibiotiques, les poissons des grands lacs africains nourris, eux, aux métaux lourds, la sur-pêche, la pêche électrique, la pêche dans les grands fonds. Si le poisson permet d’apporter des protéines, des vitamines et des oligo-éléments bénéfiques à notre santé,il faut faire très attention car ils sont aussi porteur produits toxines comme le mercure et les dioxines. Pour limiter les produits toxiques, privilégier les petits poissons comme l’anchois, le hareng, la sardine ou le maquereau et fuyez carrément les gros poissons d’eau douce.
L’Anses (Agence Nationale de la Sécurité Alimentaire) recommande de consommer du poisson 2 fois maximum par semaine en variant les espèces et les lieux d’approvisionnement dans le cadre d’une alimentation diversifiée.

4 / Le bien-être animal

Des associations comme la L214, ont dénoncé ces dernières années des scandales concernant les élevages porcins, ovins et des élevages de poules pondeuses. Je ne crois absolument pas que ces images peuvent être généralisées à tous les élevages, mais en voyant ces images j’ai été choquée. En même temps, il n’y a pas de bonne façon de tuer des animaux, mais là, c’est de la cruauté à l’état brut. Bref, c’est insoutenable, et ce sont ces images qui ont faillis me faire passer du côté vert de la force.
Je pense que certains d’entre vous vont trouver mon discours incohérent. Comment puis-je dénoncer les conditions d’élevage et continuer de manger des animaux ? Je sais, je suis consciente de cette incohérence, elle est là pour le moment et je fais avec. Peut-être que cela évoluera, ou pas, et tout est ok. J’ai longtemps culpabilisé chaque fois que je mangeais de la viande, mais plus maintenant. Je fais du mieux que je peux et tout est parfait.

5 / La santé

Consommer de la viande, toutes les sortes de viande a un effet acidifiant sur le corps. Lorsque notre alimentation est trop acide, cela peut provoquer de la fatigue, du stress.
Quant à la question des carences en protéines, c’est très rare dans les pays occidentaux. Nous souffrons même plutôt d’excès de protéines qui peuvent être un facteur de risque de certains cancers.
Les protéines végétales que l’on trouve dans les oléagineux, les légumineuses, les céréales complètes ou les graines consommées quotidiennement peuvent largement suffire à couvrir les besoins journaliers en protéines.

Mais en tout cas, quand tu manges moins de viande, et beh, forcément tu manges plus de légumes, plus de céréales, plus de légumineuses, et ça c’est prouvé que c’est bon pour la santé. Alors, oui, manger moins de viande, mathématiquement, c’est bon pour la santé !

6 / La créativité

Oui, quand tu décides de diminuer, voire d’arrêter ta consommation de viande, il faut faire appel à ta créativité. Imaginer des menus qui conviendront à toute la famille sans viande. Et revoir complètement tes habitudes. Auparavant, lorsque je composais mes menus, je choisissais un morceau de viande et je composais mon repas autour de ce morceau. Par exemple, avec ma côte de porc j’ajoutais du riz ou des haricots verts, je préparais une sauce à la crème fraîche et aux champignons pour aller avec et le tour était joué. Aujourd’hui, en enlevant la viande, toute la composition du repas est modifiée. Je vais d’abord penser aux végétaux que j’ai dans le frigo et voir ce que je peux faire avec pour composer un menu complet. Cela paraît difficile au début, mais petit à petit, on ne se rend même plus compte que la viande a disparu du repas.

7 / Les économies

Enfin, dernière raison pour diminuer sa consommation de viande : les économies ! Et oui, vous le savez, acheter de la viande chez son boucher coûte plutôt cher, surtout quand on en mange tous les jours ! Réduire sa consommation de viande, va vous faire acheter plus de légumes et de céréales et légumineuses, mais cela reste toujours moins cher au kilo que de la viande.

Si tu as du mal à t’y mettre, tu trouveras sur ce blog plein d’idées de menus presque végétarien. Tu verras, ce n’est pas si difficile que cela de changer ses habitudes. Et si ton homme n’est pas prêt à passer à l’acte, tu peux peut-être commencer à faire un repas sans viande par semaine, puis 2, puis 3 sans trop lui en parler. Et si tu vois qu’il dit rien, tu peux continuer comme ça !

En bref, que ce soit pour protéger la planète, pour protéger votre santé, pour protéger les animaux ou votre portefeuille, réduire sa consommation de viande a de nombreux avantages et peut avoir un gros impact sur la planète.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


%d blogueurs aiment cette page :